Koh Phi Phi

 

 

 

 

 

 

 

La Thailande, ses temples, ses plages

Janvier 2009

Bangkok - temples Ayuttaya Sud ouest : Krabi
Koh Phi Phi Ton Sai - Railay Bangkok "shoping"
La galerie photo    

 

7ième jour : Ko Phi Phi
Le bus, ou plutôt un camion pour le coup, passe nous prendre comme convenu à notre hôtel vers 9h00 du matin, notre bateau étant à 10h00. Tout le monde va à Koh Phi Phi et tout le monde a la banane. Nous discutons avec un couple de Belges accompagnés de leurs deux enfants, 2 et 5 ans ... respect ...
C'est un gros bateau qui nous attend, d'environ 300 ou 400 personnes et nous sommes à peine 60 dessus à vu de nez. Ça laisse présager du bon ! Mais où sont les touristes ?
Nous arrivons sur l'ile au bout d'environ 2 heures et surprise, une personne de notre hôtel nous attend au pied du bateau pour prendre nos bagages. La classe :-)
 

Nos premiers pas sur l'ile ou plutôt à Ton Saï Village et c'est un peu la claque. A peine passé le ponton et l'on se croirait dans un souk marocain croisé avec une station balnéaire de la côte d'azur. Amateur de farniente au calme, passez votre chemin ou alors il faudra vous "isoler" vers un endroit comme Ao rantee . Certes, j'avais lu partout qu'il fallait fuir Ton Saï, mais là ...

Pour nous, n'ayant réservé qu'une seule nuit, le problème était vite réglé. Bonne surprise quand même, notre hôtel, le P.P Casita est encore mieux que sur les photos et il est "très" légèrement en retrait du brouhaha de Ton Saï.
A peine arrivés, notre temps est compté donc direction un "tourist information" pour occuper notre après-midi. On décide de visiter tout de suite Phi Phi Lay, qui est par contre inhabité, et sa fameuse "Maya Bay" entre autres.

 

On speed pour être à l'heure au rendez-vous au longtail. Finalement pour rien, on attendra une demie-heure une "spice di counasse" et son "oui pupusse". Mademoiselle arrive tranquillement, une assiette à la main sans un seul regard pour le longtail boy qui l'attend. Y'a vraiment des claques qui se perdent ...

Les fameux sites de nids d'hirondelles

L'arrivée à Maya Bay

 

Je vous épargne les quelques arrêts pour aller directement au vif du sujet, Maya Bay ! Nous arrivons par derrière l'île donc à la pointe sud et le thaï nous explique qu'il est possible de rejoindre Maya Bay par un petit tunnel qui communique avec l'autre côté de l'île. En voilà un truc sympa ! Il faut juste nager 50 mètres pour rejoindre ce fameux tunnel et le bateau nous reprendra de l'autre coté. C'est là que je suis tout content de mon achat : une pochette étanche pour que mon canon ixus me suive partout

Le tunnel ... de loin

Le tunnel ... de prêt

Du coup, personne ne nous suit et quel bonheur de se retrouver enfin seuls dans cet endroit paradisiaque. Après une petite marche dans la "jungle" d'environ 20 min, nous voilà enfin sur la fameuse plage, "The Beach". Pour ceux ou celles qui sortiraient de 10 ans de prison ou d'une longue hibernation cinéphilique, sachez que Maya Bay tiens son surnom de "The Beach" suite à un film pseudo culte avec Leonardo Dicaprio tourné en 1999 sur cette même plage. Plus d'infos ici

   

Mesdames et mesdames : Maya bay !

 

Et voilà, même punition qu'avec la "James Bond Island". Nous voilà en face d'un gros buz qui durera à n'en pas douter encore longtemps. Histoire d'enfoncer le clou, la moyenne d'âge présente sur la plage ne dépasse pas les 22~23 ans. Je me sens un peu vieux tout à coup.

Ok ok ... c'est très joli bien que l'on soit à marée basse, et Maya Bay à marée basse, forcément, ça le fait sûrement un peu moins. Quoique ! au moins, les longtails et autres hors bords ne peuvent pas accoster directement sur la plage et risquer de faire du salami avec vos gambettes, parce que là, mesdames et mesdames, ça devient du grand n'importe quoi ( voir les photos du 9ème jour). Je ne sais pas pour vous, mais moi, dans plage paradisiaque, y'a le mot déserte que je lis dedans, sinon, ça le fait beaucoup moins.

 

Du longtail en veux tu en voilà !

Le soleil est en train de tomber et il est temps de s'en retourner. Le trip comprenant "Sun Set on the Sea", nous devons attendre que le soleil se couche avant de retourner sur Ton Saï, c'est marqué sur la brochure ! Bref, on poirotte bien pendant une demie heure en attendant, nous et d'autres longtails. Un jeune homme à forte corpulence ( à vu de nez, dans les 130 kgs ) avec un énorme reflex à 3000 € aussi gros que ça tête se penche d'un côté et de l'autre du longtail pour prendre des photos. Tout le monde lui lance finalement un regard insistant qui veut dire : "si t'arrête pas tes conneries, on va tous se retrouver à la flotte !! Donc tu te calles au milieu du bateau et tu bouges plus !"

 

La soirée est occupée entre un petit bain de nuit dans la piscine, resto et recherche d'une activité pour le lendemain. Je prépare ma compagne (qui ne sait pas nager, je vous le rappelle ! ) psychologiquement depuis 3 semaines pour qu'elle m'accompagne faire un baptême de plongée et c'est vers un centre de plongée que l'on fini naturellement la soirée. Il nous faut trouver un centre avec qq qui parle impérativement français et c'est au Phi Phi scuva diving center que l'on trouvera notre bonheur. Bill et Brigitte, un couple de français, (qui sont aussi en couple dans la vie) seront nos "interlocuteurs privilégiés" pour nos plongées. Bill achève de convaincre ma compagne qu'il n'y aura aucun problème avec sa première plongée et que tout se passera comme sur des roulettes ... enfin, sur des palmes. En fait, ce ne sera pas une mais deux plongées que l'on va faire puisque le bateau part toujours pour deux plongées ! Il réussi aussi à nous convaincre de rester une journée de plus sur l'île et de profiter de la journée du lendemain pour découvrir les autres plages de Phi Phi.

 

Le Phi Phi Casita

Retour menu

8ième jour :

Réveil en douceur dans notre luxieux petit bungalow le lendemain matin. C'est avec regret que nous rendons les clefs, l'hôtel n'ayant plus de chambre de libre pour la nuit suivante. La mission première est donc de trouver un autre lit pour la nuit. Après avoir fait le tour des qq guest house libres du coin, on choisi de privilégier le calme au confort sachant que Ton Saï village n'est pas franchement calme la nuit. Notre temps est compté et on prend finalement la guest house située juste en face du Phi Phi Casita, la mort dans l'âme. Pour 800 baths, on se retrouve dans une chambre sans fenêtre et franchement limite cellule de prison. C'est le prix à payer lorsque l'on ne réserve pas à l'avance à Kho Phi Phi !

 

 

Le view point sur Ton Saï village

Départ pour le principale view point de l'ile qui se trouve à environ 3/4 d'heure de marche de Ton Saï Village. Ça grimpe dur et l'on croise plein de panneaux sur le chemin indiquant que l'on est sur une zone de sécurité en cas d'alerte au tsunami. Pour info, Koh Phi Phi est l'une des îles qui a subit le plus de pertes lors du tsunami de 2004 (900 morts). Voici qq photos prises au moment du tsunami à partir du même view point où nous sommes : Ca fait froid dans le dos.
La mission est maintenant de tenter de trouver enfin une plage (de rêve) déserte. Après une petite demie heure de marche dans la forêt, nous arrivons à un embranchement. A droite, direction long beach, une heure de marche, à gauche Laemthong beach 2~3 heures de marche. Il est 11 heure et nous n'avons pas beaucoup d'eau. La sagesse ( et peut être aussi la flème ) l'emporte et nous prenons la direction de long beach. Encore une fois, ça grimpe dur et on s'attrape une bonne suée. Arrivée sur la plage, c'est l'échec. La plage, bien que sympa, n'a rien de déserte et c'est même presque difficile de réussir à se baigner tant les hors bords et autres long tail squate le rivage. On décide quand même de rester lézarder un peu et de donner à manger aux poissons après avoir déjeuné dans un resto bordant la plage.
Finalement, on décide d'attendre la marée basse pour rentrer par la côte et ainsi éviter le retour grimpette.

 

9ième jour :

Passons sur la nuit dans notre cellule de prison. On s'en fout, aujourd'hui on a piscine ... pardon, plongée, et c'est le grand jour pour ma compagne !
Le rdv est à 7h30 au club et c'est amusant de traverser les ruelles désertes de Ton Saï par rapport au brouhaha de la veille au soir.
Nous voilà partis vers notre premier spot de plongée qui se trouve juste en face de Maya Bay (The Beach !). On peut voir arriver et accoster sur la plage les longtails et hors bords par dizaine ... du grand n'importe quoi ...

 

La déferlante de hors bords ...

 

Après un dernier breefing pour ma compagne qui n'en mène pas large, nous voilà partis à 15 mètres de fond. Brigitte tenant une main de ma compagne, moi l'autre, tout se passe super bien et c'est un bonheur de retrouver mes potes les poissons clown et autres poissons exotiques. Nous croisons entre autres sur notre deuxième plongée un requin léopard, une murène et deux tortues. Petite déception quand même, la visibilité n'est pas aussi bonne qu'en mer rouge, mais je chipote ...

Retour menu

Suite >>>